Agenda
dimanche, 23 septembre 2018, 12:00
dans tous les bureaux de vote
samedi, 22 septembre 2018, 09:00
- 23:00
parc des Bastions, Genève
samedi, 23 juin 2018, 09:00
- dimanche, 24 juin 2018, 18:00
Veyrier
samedi, 23 juin 2018, 08:00
- jeudi, 05 juillet 2018, 23:00
Plan-les-Ouates, sur l'allée qui chemine depuis la BCGe jusqu'à la Mairie.
mardi, 19 juin 2018, 20:00
Salle Unia, av. de la Gare 3, Neuchâtel

...agenda complet

...plus de communiqués

Editos du Journal d'Uniterre
lundi, 07 mai 2018
#

L'union fait la force

Un vent de protestation souffle sur la Suisse. Alors que le contre-projet sur la sécurité alimentaire du 24 septembre 2017, plébiscité à 78 % par le peuple suisse, était un message clair – semble-t-il – des citoyennes et citoyens pour maintenir et soutenir l’agriculture suisse, voici que le Conseil Fédéral sort sa "Vue d’ensemble sur la politique agricole 2022+" qui vient bafouer cette votation et renforcer l’idée que l’agriculture suisse n’est aux yeux de nos politiques qu’une monnaie d’échange. Cela se voit clairement dans sa précipitation à vouloir signer des accords de libre-échange avec le MERCOSUR et la Malaisie par exemple.

Justement, une nouvelle fois, des voix citoyennes s’élèvent de la base pour contester le sacrifice annoncé de l’huile de colza suisse, ainsi que l’ignorance volontaire des conditions déplorables – environnementales et sociales - de production d’huile de palme en Malaisie dans le cadre de l’accord de libre-échange avec ce pays. Même le Conseil National s’en inquiète : en effet, 140 parlementaires ont voté en février dernier pour que la Suisse interrompe les négociations de libre-échange avec la Malaisie ! Ce que regrette très fortement M. Schneider-Ammann.

Mais que se passe-t-il ? Il semblerait que le peuple suisse ne soit pas très en accord avec les velléités de ses dirigeants ou plutôt l’inverse. Nous assistons aujourd’hui à la naissance d’un véritable fossé entre la volonté de nos politiques et celle du peuple… Qui l’emportera ? Jusqu’où cela ira ?

D’ailleurs, en réponse à cela, on voit se créer beaucoup de mouvements citoyens et paysans : Mouvement pour la Paysannerie Citoyenne à Genève, mouvement "Allmende" en Suisse-Alémanique et bien d’autres… Tous ces mouvements sont une chance pour nous - peuple suisse - de montrer que nous ne sommes pas d’accord avec la direction que prend notre Confédération, qui continue à suivre une idéologie du "on va droit dans le mur" et "on verra plus tard les conséquences"… On n’arrête pas de nous répéter que si nous ne signons pas ces accords de libre-échange, ce seront des places de travail de perdues. Mais, n’est-ce pas l’inverse ? Encore plus de places de travail seront perdues dans l’agriculture.

L’Union fait la force, comme le dit si bien l’adage. Alors, soyons ingénieux, créatifs et coopératifs ! Rassemblons nos forces et synergisons-nous afin d’éviter de nous éparpiller. Et surtout, c’est en mutualisant nos forces que nous prendrons de plus en plus de poids pour renverser la tendance ! Nous avons en plus une très belle opportunité cette année pour mener ce combat commun : faire enfin passer en votation populaire la souveraineté alimentaire du peuple, plutôt que de continuer dans cette course sans fin au profit et à l’exploitation, qui ne réussit qu’à certains… au travers de l’initiative pour la Souveraineté alimentaire d’Uniterre et de l’initiative Fairfood des Verts.

Alors, maintenant, qu’est-ce qu’on attend ? •

Berthe Darras, secrétaire D’UNITERRE


>> Abonnez-vous au Journal d'Uniterre, le Journal Paysan Indépendant.


...éditos précédents

...plus d'articles internationaux

Uniterre - sections

...plus d'infos des sections