#

Conférence et Table ronde

Lydia et Claude Bourguignon, agronomes

Modération: Christian Pidoux, directeur Agrilogie Grange-Verney, Marcelin


La conférence sera suivie d’une table ronde avec:

- Dominique Barjolle, cheffe de la division paiements directs et agroécologie, Service de l’agriculture et de la viticulture, Canton de Vaud

- Jordan Vacheron, premier assistant à la Faculté de biologie et de médecine, UNIL

- Stéphanie Grand, maître-assistante à la Faculté des géosciences et de l’environnement, UNIL

- Jean-Philippe Barilier, agriculteur et viticulteur

- Raphaël Charles, chef de l’Antenne Romande FiBL, Institut de recherche de l’agriculture biologique

- François Füllemann, pédologue cantonal, Canton de Vaud


>> flyer


L’entrée est libre mais votre inscription obligatoire :

- Le lien sur le site internet : http://unil.ch/durable/home/news.html?showActu=150...

- Le lien pour le formulaire d’inscription: https://goo.gl/forms/xkMHkvhsfJ8qoOzQ2



Lydia et Claude Bourguignon sont devenus des spécialistes mondialement connus dans l’univers fascinant de la microbiologie des sols qui est à l’origine de la vie comme chacun sait.

Ils mettent beaucoup d’énergie à sensibiliser le monde agricole sur les effets pervers de l’agriculture industrialisée et militent pour apporter des solutions réalistes pour un meilleur respect du vivant.

Co organisée par l’UNIL et le SAVI (Service de l’agriculture et de la Viticulture du Canton de Vaud) cette conférence suivie d’une table ronde est une chance à saisir pour avancer dans les concepts futurs pour l’agriculture de demain et la qualité de notre alimentation.


#

RTS2 - Doc - lundi, 28 août 2017, 20:35

- visible en ligne sur le site de la RTS jusqu'au 25 septembre

- Marie-Monique Robin, auteure du film et livre "Le monde selon Monsanto" réalise un nouveau documentaire (et livre) intitulé "le Roundup face à ses juges", qui sera diffusé sur la deuxième chaine de la RTS (Télévision Suisse Romande) le 28 août et le 17 octobre sur ARTE. Le film a été tourné sur trois continents, et son fil conducteur est le Tribunal International Monsanto, qui s'est tenu à La Haye les 15 et 16 octobre 2016, et dont Marie-Monique était la marraine.

Voir le film: http://pages.rts.ch/docs/8812839-le-roundup-face-a-ses-juges.html

Bande annonce: https://m2rfilms.com/espace-membres/le-juge-et-l-herbicide

Dans le passé, BioSuisse a fait des déclarations réitérées sur l'opportunité que pouvaient représenter des accords de libre-échange tant pour les consommateurs que pour les producteurs, les uns pouvant accéder à une offre plus grande et les autres saisir des opportunités d'exportation. Ceci alors qu'il est évident que l'avenir ne peut appartenir au libre-échange dans un monde façonné par la perte de ressources et le réchauffement climatique, sans parler des pertes économiques directes ruineuses pour l'agriculture suisse.
Vous vous souvenez, je vous ai parlé dans le journal de décembre de l'étiquetage hors-sol. Il était question de faire disparaître cette mention des étiquettes des fruits et légumes à partir de janvier 2017. Où en est le dossier aujourd'hui?
La Commission européenne tente de faire passer en force sa proposition douteuse sur les perturbateurs endocriniens après avoir été condamné par la Cour de justice de l'UE pour son inaction fautive. À ce jour, aucune décision n'a encore été prise et la pression publique ne fait que grandir. Pour faire encore plus pression, une pétition a été lancée.
> signer la pétition
Le 17 novembre 2016, Swissaid-Genève organisait une table ronde sur le thème: "Huile de palme: un danger pour les paysans ici et ailleurs?"
Uniterre participait au panel pour défendre l'agriculture paysanne suisse et du sud face à l'agroindustrie et pour s'opposer à l'accord de libre-échange avec la Malaisie.
Découvrez le rapport et la vidéo du débat.
communiqué de presse European Coordination Via Campesina - 18 novembre 2016
Presque un an après le grand raout de la COP21, c'est bien plus discrètement que les représentants de 196 États sont réunis au Maroc pour la COP22, aussi appelée parfois « COP de l'agriculture ». Le risque est grand pour les paysannes et paysans du monde de voir leurs terres confisquées sous prétexte de lutte contre les dérèglements climatiques.
Vous êtes paysan.ne.s et êtes en faveur de la sortie du nucléaire et vous voterez OUI le 27 novembre.
Dans ce cas vous pouvez soutenir cette campagne en envoyant un mail à  brigitte.marti@gruene.ch en indiquant:- nom- prénom- type de production (vigne, élevage, grandes cultures, maraîchage, ...)- mode de production (bio, IP, conventionnel)- lieu et canton
Le délai pour vous inscrire est fixé à ce vendredi 11 novembre
L'accord adopté le 13 décembre 2014 par les 190 pays, dont la Suisse, réunis à Lima au Pérou ne donne malheureusement aucune réponse concrète face à l'emballement de la hausse des températures de ces quatre années écoulées. Au rythme actuel d'émissions de gaz à effet de serre l'objectif d'une limitation de la hausse à 2 dégrés ne sera pas atteint.