Bravo à toutes et tous, le vendredi 26 février nous avons comptabilisé 114'000 signatures reçues! Avec les taux d'invalidation des communes et de la Confédération nous devons en récolter  en tout 120'000. 
il nous reste donc plus que 6'000 à récolter, dont 1'500 pour la Suisse romande.  
Renvoyez vos feuilles mêmes incomplètes en courrier A au plus tard lundi 29 février!!!! MERCI
En tant que paysan, je vis au quotidien avec la nature. Sur mon exploitation agricole, je dois vivre avec les aléas climatiques, la sécheresse, la pluie, la canicule ou le froid et tenir compte de la santé de mon bétail. Aucune année n'est identique à la précédente et les décisions que je prends aujourd'hui ne seront suivies d'effets que quelques années après.
Ainsi vouloir fondre l'agriculture dans un modèle ultralibéral qui cherche à générer du profit immédiat grâce aux incertitudes du marché et en quelques « click de souris » est complètement hors sujet. Nous avons besoin d'une certaine stabilité ou tout au moins de ne pas augmenter artificiellement les incertitudes « naturelles ».

TOUS MOTIVE_E_S. Bientôt nous pourrons remettre en question la politique agricole. Grâce à vous, fin janvier, il y avait un peu plus de 100'000 signatures récoltées dont 60'000 valables, 9'000 invalides et 31'000 en cours de validation. En février 2016, nous devons donc en récolter 7'000 en Suisse romande et 13'000 en Suisse alémanique, c'est faisable! Mais tout le monde doit oeuvrer pour glâner les derniers paraphes sur les marchés, devant les supermarchés, dans les caves et magasins de la ferme ou tout événement drainant du monde.
Délai pour la récolte de signatures: fin février 2016. MERCI
«Fin de partie»: serrer la vis à la spéculation sur les denrées alimentaires - on vote!
Le 28 février 2016, l‘initiative populaire «Pas de spéculation sur les denrées alimentaires (initiative contre la spéculation)» sera soumise au vote. Le 14 décembre, lors d‘une conférence de presse, les organisations humanitaires, les associations d‘agriculteurs, les organisations religieuses et les partis politiques de «l‘alliance contre la spéculation sur les denrées alimentaires» se sont exprimés sur la campagne prévue pour obtenir un clair «OUI» pour cette initiative. 
Le colza, culture emblématique dans notre pays, est menacé. Notre gouvernement négocie d'un bon train un accord de libre-échange avec la Malaisie. Or, ce pays du sud-est asiatique -grand producteur d'huile de palme- n'a fait qu'augmenter ses exportations vers la Suisse ces dernières années.
(Photo: Rettet den Regenwald e.V)
 
Est-ce un combat de David contre Goliath?
Mardi 25 août, plus de 200 paysannes et paysans se sont retrouvés dans la grange à pommes de terre de Christian Hofmann, à Avry-sur-Matran. Cette 2ème soirée organisée par Christian Hofmann et Uniterre, fait suite à une commission lait d'Uniterre à laquelle une quarantaine de personnes se sont rendues, essentiellement mobilisées grâce au groupe Facebook « SAM » pour Swiss Agri Militant.
Pour la 3ème année consécutive, Uniterre est partenaire de la Semaine du Goût.
Tous les événements sont sur le site www.gout.ch.
Nous souhaitons vous présenter ici une sélection d'événements organisés par des membres d'Uniterre! Nous vous encourageons vivement à y participer!
Coup sur coup, notre Gouvernement affiche la couleur. Après avoir présenté son contre projet ultralibéral à l'initiative sur la sécurité alimentaire, le voilà qui se refuse à réguler la spéculation sur un bien essentiel à la vie: l'alimentation! En effet, le Conseil fédéral rejette l'initiative des Jeunes socialistes dans laquelle Uniterre s'est engagée et il se permet même de ne pas proposer d'alternative.
L'initiative souveraineté alimentaire est lancée
Participez toutes et tous à la récolte de signatures!
Vous trouvez toutes les infos utiles sur:
www.souverainete-alimentaire.ch
Pour la seconde année consécutive, les membres d'Uniterre comme le syndicat, vous invite à leur table à l'occasion de la Semaine du Goût! C'est une occasion rêvée de renforcer les liens entre les paysans et la population. Curieuse des goûts à découvrir ou à retrouver, cette dernière est friande d'en comprendre les origines.