Au début du mois de juin, le Parlement jurassien a accepté à 46 voix contre une la résolution de l'élue Erica Hennequin. 
Ainsi, le Parlement jurassien charge le Gouvernement d'intervenir auprès des autorités fédérales afin d'exclure l'huile de palme de l'accord de libre-échange actuellement en négociation avec la Malaisie.
Le texte de la députée 
La feuille des avis officiels du canton (résultat du vote à la page 2 point 25)
Chères combattantes et chers combattants !
Nous, paysannes et paysans sommes aujourd'hui avec vous à Bâle pour montrer que nous voulons une autre agriculture et une autre façon de produire les aliments. Nous sommes là aujourd'hui, - et nous protestons ! Contre Monsanto et Syngenta. Nous protestons contre les conséquences écologiquement destructrices de l'industrialisation de l'agriculture.
Uniterre est à l'origine de toute la démarche pour exclure l'huile de palme des accords de libre-échange avec la Malaisie. Tout a commencé en août 2015 déjà. Uniterre a fait une gros travail de coordination et de coalition avec d'autres organisations (ONGs, Fondation Bruno Manser, FRC, FSPC, etc.) pour s'opposer à la présence de l'huile de palme dans l'accord de libre-échange avec la Malaisie. Parallèlement à cette démarche, la Fondation Bruno Manser a décidé de lancer une pétition en ligne pour des objectifs semblables, avec les mêmes revendications. Cette dernière a récolté plus de 20'000 sigantures.
Plusieurs milliers de personnes ont défilé à Morges et à Bâle contre l'agriculture industrielle et le pouvoir de géants des pesticides et des OGM comme Monsanto et Syngenta
Environ 2000 personnes à Bâle et 1200 à Morges ont marché dans les rues samedi pour soutenir une agriculture durable et demander la fin du «diktat» de multinationales de l'agrochi- mie. Cette marche «pacifique et citoyenne» était organisée par les groupes bénévoles vaudois et genevois de Greenpeace, avec le soutien d'Attac, de Stop OGM et de PAN Swiss, ont-ils indiqué dans un communiqué.

Le « syndicat paysan parlons de système Uniterre » et « l'autre syndicat », deux organisations membres de La Via Campesina, ainsi que plus de 70 organisations alliées, permettent à la Suisse d'amorcer enfin un débat salutaire sur nos politiques agricoles et alimentaires. En effet, avec plus de 109'655 signatures validées par les communes sur les 131'600 reçues, nous sommes heureux de pouvoir annoncer l'aboutissement de cette première étape.
Les inscriptions sont ouvertes
Pour vous inscrire, rendez-vous sur le site de la semaine du goût ou renvoyez nous le document en lien ci-dessous avant le 30 avril.
Les Parrains 2016 sont Theres et Markus Dettwiler, producteurs à Ormalingen (BL) et la Ville du Goût, Liestal.
Pour rappel, pour les membres d'Uniterre, l'inscription est gratuite. Pour cela il est important de le spécifier lors de l'inscription.
site de la Semaine du goût
Télechargement du formulaire d'inscription
Bâle, Berne, Lausanne, 10 mars 2016
Sous l'impulsion d'Uniterre, un communiqué commun et une pétition ont été lancés
Signez la pétition hébergé sur le site du Fonds Bruno Manser.
Dans le cadre du sixième cycle de négociations qui débutera ce lundi 14 mars avec la Malaisie, une large coalition d'organisations suisses[1] demande au Conseil fédéral d'exclure l'huile de palme de cet accord. Car cette production est très souvent synonyme de destruction de la forêt tropicale et de sa biodiversité et de violations des droits humains. Une réduction de la protection à la frontière par le biais d'un accord commercial ne ferait qu'accentuer ces problèmes et aurait également des conséquences négatives pour la production d'oléagineux en Suisse ainsi que pour la santé des consommateurs.
Le 11 mars, Plus de 130'000 signatures se trouvaient au bureau! Merci à toutes et tous!
Nous sommes en train de faire valider un grand nombre de signatures.  Le nombre de signatures validées se situera au delà de 105'000. Pour ce faire nous devons trier, compter, poster par commune puis reclasser les signatures qui nous reviennent! Nous avons besoin d'aide car c'est urgent pour que tout nous arrive avant le dépôt officiel
contactez nous si vous avez quelques heures: info@souverainete-alimentaire.ch / 021 60§74 67
Dépôt de l'initiative: 30 mars 2016
Rendez-vous place de la gare à Berne dès 11h00 pour un moment convivial, musique et discours
 
 13h30:  Chancellerie à Berne, dépôt des signatures et conférence de presse
MERCI
Bravo à toutes et tous, le vendredi 26 février nous avons comptabilisé 114'000 signatures reçues! Avec les taux d'invalidation des communes et de la Confédération nous devons en récolter  en tout 120'000. 
il nous reste donc plus que 6'000 à récolter, dont 1'500 pour la Suisse romande.  
Renvoyez vos feuilles mêmes incomplètes en courrier A au plus tard lundi 29 février!!!! MERCI
En tant que paysan, je vis au quotidien avec la nature. Sur mon exploitation agricole, je dois vivre avec les aléas climatiques, la sécheresse, la pluie, la canicule ou le froid et tenir compte de la santé de mon bétail. Aucune année n'est identique à la précédente et les décisions que je prends aujourd'hui ne seront suivies d'effets que quelques années après.
Ainsi vouloir fondre l'agriculture dans un modèle ultralibéral qui cherche à générer du profit immédiat grâce aux incertitudes du marché et en quelques « click de souris » est complètement hors sujet. Nous avons besoin d'une certaine stabilité ou tout au moins de ne pas augmenter artificiellement les incertitudes « naturelles ».