Une délégation de la Via Campesina était présente en septembre dernier à Genève pour présenter ses revendications aux organes onusiens. Nous nous sommes entretenus à cette occasion avec Diego Monton, de l'Organisation des paysans indigènes d'Argentine, membre de la coordination latino-américaine de la Via Campesina, et Sandra Moreno, du Syndicat ouvrier paysan d'Andalousie (SOC), qui est membre du Syndicat andalous des travailleuses·euses (SAT) et de la Via Campesina.
La politique de dérégulation du secteur laitier est taillée pour la grande distribution et l'industrie laitière. Elle ne sert en rien les intérêts des producteurs et des consommateurs
Aujourd'hui, des producteurs de lait européens (de ECVC- et EMB -European Milk Board) se sont à nouveau rassemblés pour une action symbolique à l'occasion de la réunion du Conseil de l'Agriculture et de la pêche.
L'organisation de défense des producteurs de lait Big-M qui est également membre, comme Uniterre, de l'European Milk Board, nous a fait parvenir une proposition pour une gestion des quantités dans le marché laitier. 
Il s'agit d'une base qui doit servir de départ pour une discussion afin de faire enfin avancer ce dossier incontournable de la gestion des quantités afin de pouvoir retrouver une valorisation du lait pour pouvoir atteindre un prix rémunérateur pour les producteurs.
En février 2015, Julien Kauer a lancé un projet pour conduire une école kényane vers la souveraineté alimentaire. Ce projet doit permettre à l'école d'Isegeretoto d'atteindre l'autosuffisance alimentaire avec des méthodes biologiques. 
Depuis trois mois, après deux ans de travail, l'école est devenue autosuffisante en légumes et céréales pour un tiers de l'année», raconte Julien. Comme l'école vise également l'autonomie financière, il est nécessaire de produire un surplus de denrées qui pourra financer les ressources du restant de l'année. Le prix de l'alimentation est un problème majeur au Ke­nya, où il a quintuplé en huit ans. Conférences, formation, le projet est sur la bonne voie. Néanmoins une recherche de fonds a été lancée pour le finaliser.
par Samir Laouadi
La deuxième édition du Forum de Nyéléni Europe - le plus grand rassemblement européen de défense du droit à la souveraineté alimentaire - a pris in dimanche dernier à Cluj-Napoca, en Roumanie. Bilan. 
 
Communiqué de presse de la Via Campesina
(Harare, 8 octobre 2016) Le 16 octobre est la Journée mondiale d'action pour la souveraineté alimentaire des peuples et contre les entreprises transnationales de la Via Campesina. Nous poursuivons notre lutte pour mettre fin au contrôle de ces entreprises sur notre alimentation et pour rejeter les accords de libre-échange.
23.09.2016 - Confédération Paysanne - Hier, dans plusieurs départements, des paysans ont déposé plainte contre leurs laiteries pour extorsion. En effet, puisque les entreprises payent en dessous des coûts de production tout en continuant à faire des bénéfices considérables, le délit est clairement identifiable.
Jan Slomp, le président de l'Union Nationale des Paysans Canadiens (NFU) a adressé une lettre fin juillet au commissaire européen à l'Agriculture, Phil Hogan, l'encourageant à installer en Europe un système de gestion des quantités en suivant le modèle canadien, afin de résoudre la crise européenne des producteurs de lait.
Les producteurs de lait et de viande portugais ont manifesté ensemble mardi 23 août. Ils ont organisé une opération escargot avec plus de 60 tracteurs entre Ovar et Estarreja (Region Aveiro). Cette action a été organisée par l'organisation CNA - Confederação Nacional da Agricultura et sa filiale APPLC - Associação Portuguesa de Produtores de Leite e Carne.
Une cinquantaine d'éleveurs français (Confédération paysanne) et belges (MIG/FMB, FUGEA et MAP) viennent de stopper, à la frontière franco-belge, le camion qui collecte pour la coopérative Milcobel l'usine des 1000 vaches, symbole de la surproduction qui casse les prix au détriment des éleveurs européens. Déjà en juin dernier, ils avaient bloqué l'entrée de la coopérative, tentant de sensibiliser ses dirigeants aux ravages engendrés par l'industrialisation de l'agriculture.